Nos garanties grossistes

Gypsophile  Il y a 4 produits.

Résultats 1 - 4 sur 4.
Résultats 1 - 4 sur 4.
Gypsophile

Gypsophile. Tout savoir !

Un peu d’histoire

La gypsophile est plus connue pour être utilisée dans les bouquets par le...

Gypsophile. Tout savoir !

Un peu d’histoire

La gypsophile est plus connue pour être utilisée dans les bouquets par les fleuristes mais elle commence depuis quelques temps déjà à gagner du terrain dans nos intérieurs et jardins, en pots ou en terre. Cette plante est relativement peu exigeante quant à la qualité du sol qui l’abrite et est résistante à la chaleur, ce qui est idéal pour la plupart des régions de France aux climats si diversifiés. La floraison de la gypsophile se produit en mai ou au début du mois de juin. Cette plante est adaptée aux plus expérimentés des jardiniers comme aux plus novices car elle ne nécessite que peu d’entretien et sa croissance se réalise le plus souvent sans réelle difficulté.

D’entretien très facile et peu gourmandes en attention, la gypsophile est une plante idéale pour les jardins de résidences secondaires, des maisons de campagnes… Vous n’aurez qu’à les arroser quand vous y serez présents.

Comment entretenir les gypsophiles?

La gypsophile a besoin d’un arrosage régulier s’il ne pleut pas et surtout lors de l’été de sa première année d’existence. Si le climat est très sec, arrosez peu souvent mais abondamment car la gypsophile sera capable d’aller puiser l’eau profondément si besoin est. Lors des premiers mois, il est nécessaire de désherber régulièrement les environs immédiats de la plante pour lui éviter toute concurrence qui pourrait gêner son développement. Vous pouvez aussi, lorsque la plante sera mature, pailler son pied à l’aide de pierres, ce qui aura pour avantage de ne pas retenir l’humidité. Si la gypsophile est cultivée en pot ou jardinière, il vous faut retirer les fleurs fanées afin de conserver l’aspect esthétique et décoratif de la plante.

Les escargots et les limaces qui peuvent se nourrir des jeunes plants. Pour les repousser, répandez de la cendre autour de vos plants ou placez des petits tas de feuilles ou de tuiles qui vous permettront de les attraper pour les éloigner.

A quelle occasion offre-t-on des gypsophiles?

La gypsophile peut s’offrir pour tout événement heureux de la vie comme une naissance, un baptême, une communion, un anniversaire, un mariage… Elle est également très présente et appréciée dans les bouquets des demoiselles d’honneur.

Signification du gypsophile

La gypsophile est synonyme de bonheur et c’est bien pour cette raison que cette plante est utilisée pour célébrer tout événement heureux qui survient dans la vie d’une personne.

Quand planter des gypsophiles?

Originaire des régions bordant la mer Méditerranée, la gypsophile aime le soleil et la chaleur. Cette plante se trouve à l’état sauvage sur les terrains rocailleux. Dans un jardin, elle affectionne les sols poreux ou très bien drainés et apprécie également les sols calcaires. La gypsophile a besoin d’une certaine profondeur de terre pour que ses racines puissantes puissent s’épanouir.

La gypsophile se plante ou bien se sème, selon l’utilisation que vous voulez en faire le plus souvent. Le semis de la gypsophile concerne les variétés cultivées en jardinières, ou pour créer un parterre de fleurs, ou décorer le pied d’arbres. La plantation de la gypsophile se réalise pour créer un massif de fleurs composé par exemple. Le semis s’effectue entre avril et mai tandis que la plantation de pieds de gypsophile se réalise au printemps, plus particulièrement lors de la période allant du mois de mars à celui de juin. Mais il est également possible de planter la gypsophile avant un automne pluvieux ou au cours de l’automne dans les régions du Sud ou dans les terrains les plus poreux.

La gypsophile affectionne tout particulièrement le soleil donc plus l’endroit où cette plante sera installé, plus elle s’y épanouira et plus sa floraison s’en trouvera longue et abondante. De plus, le sol doit être bien drainé donc les terrains poreux ou rocailleux sont ses préférences. Si vous voulez cultiver en pot, certaines espèces demandent du volume pour leurs racines donc il vaut mieux choisir un pot assez haut tandis que d’autres variétés peuvent tout à fait se satisfaire d’une jardinière.

Pour réaliser le semis de la gypsophile, préparez au préalable le sol en le désherbant attentivement. Semez à la volée sur les grandes étendues de terrain, mais dans un petit massif ou dans une jardinière, semez en respectant les distances indiquées sur le paquet de graines.

Pour la plantation de la gypsophile, il faut, selon les variétés, respecter certaines distances entre deux pieds, à savoir trente à quarante centimètres pour les plus petites gypsophiles et un mètre pour les espèces les plus hautes et vigoureuses.

Si le terrain est un peu lourd, n’hésitez pas à ajouter du sable grossier pour alléger le sol et lui offrir un meilleur drainage.

La gypsophile se plaît au sein de terrains pauvres, donc un apport d’engrais n’est pas nécessaire pour cette plante. Si les sol est vraiment trop pauvre, il est possible d’ajouter du compost en automne pour qu’il soit bien intégré au sol au printemps, au moment du semis ou de la plantation.

Détails

Gypsophile. Tout savoir !

Un peu d’histoire

La gypsophile est plus connue pour être utilisée dans les bouquets par les fleuristes mais elle commence depuis quelques temps déjà à gagner du terrain dans nos intérieurs et jardins, en pots ou en terre. Cette plante est relativement peu exigeante quant à la qualité du sol qui l’abrite et est résistante à la chaleur, ce qui est idéal pour la plupart des régions de France aux climats si diversifiés. La floraison de la gypsophile se produit en mai ou au début du mois de juin. Cette plante est adaptée aux plus expérimentés des jardiniers comme aux plus novices car elle ne nécessite que peu d’entretien et sa croissance se réalise le plus souvent sans réelle difficulté.

D’entretien très facile et peu gourmandes en attention, la gypsophile est une plante idéale pour les jardins de résidences secondaires, des maisons de campagnes… Vous n’aurez qu’à les arroser quand vous y serez présents.

Comment entretenir les gypsophiles?

La gypsophile a besoin d’un arrosage régulier s’il ne pleut pas et surtout lors de l’été de sa première année d’existence. Si le climat est très sec, arrosez peu souvent mais abondamment car la gypsophile sera capable d’aller puiser l’eau profondément si besoin est. Lors des premiers mois, il est nécessaire de désherber régulièrement les environs immédiats de la plante pour lui éviter toute concurrence qui pourrait gêner son développement. Vous pouvez aussi, lorsque la plante sera mature, pailler son pied à l’aide de pierres, ce qui aura pour avantage de ne pas retenir l’humidité. Si la gypsophile est cultivée en pot ou jardinière, il vous faut retirer les fleurs fanées afin de conserver l’aspect esthétique et décoratif de la plante.

Les escargots et les limaces qui peuvent se nourrir des jeunes plants. Pour les repousser, répandez de la cendre autour de vos plants ou placez des petits tas de feuilles ou de tuiles qui vous permettront de les attraper pour les éloigner.

A quelle occasion offre-t-on des gypsophiles?

La gypsophile peut s’offrir pour tout événement heureux de la vie comme une naissance, un baptême, une communion, un anniversaire, un mariage… Elle est également très présente et appréciée dans les bouquets des demoiselles d’honneur.

Signification du gypsophile

La gypsophile est synonyme de bonheur et c’est bien pour cette raison que cette plante est utilisée pour célébrer tout événement heureux qui survient dans la vie d’une personne.

Quand planter des gypsophiles?

Originaire des régions bordant la mer Méditerranée, la gypsophile aime le soleil et la chaleur. Cette plante se trouve à l’état sauvage sur les terrains rocailleux. Dans un jardin, elle affectionne les sols poreux ou très bien drainés et apprécie également les sols calcaires. La gypsophile a besoin d’une certaine profondeur de terre pour que ses racines puissantes puissent s’épanouir.

La gypsophile se plante ou bien se sème, selon l’utilisation que vous voulez en faire le plus souvent. Le semis de la gypsophile concerne les variétés cultivées en jardinières, ou pour créer un parterre de fleurs, ou décorer le pied d’arbres. La plantation de la gypsophile se réalise pour créer un massif de fleurs composé par exemple. Le semis s’effectue entre avril et mai tandis que la plantation de pieds de gypsophile se réalise au printemps, plus particulièrement lors de la période allant du mois de mars à celui de juin. Mais il est également possible de planter la gypsophile avant un automne pluvieux ou au cours de l’automne dans les régions du Sud ou dans les terrains les plus poreux.

La gypsophile affectionne tout particulièrement le soleil donc plus l’endroit où cette plante sera installé, plus elle s’y épanouira et plus sa floraison s’en trouvera longue et abondante. De plus, le sol doit être bien drainé donc les terrains poreux ou rocailleux sont ses préférences. Si vous voulez cultiver en pot, certaines espèces demandent du volume pour leurs racines donc il vaut mieux choisir un pot assez haut tandis que d’autres variétés peuvent tout à fait se satisfaire d’une jardinière.

Pour réaliser le semis de la gypsophile, préparez au préalable le sol en le désherbant attentivement. Semez à la volée sur les grandes étendues de terrain, mais dans un petit massif ou dans une jardinière, semez en respectant les distances indiquées sur le paquet de graines.

Pour la plantation de la gypsophile, il faut, selon les variétés, respecter certaines distances entre deux pieds, à savoir trente à quarante centimètres pour les plus petites gypsophiles et un mètre pour les espèces les plus hautes et vigoureuses.

Si le terrain est un peu lourd, n’hésitez pas à ajouter du sable grossier pour alléger le sol et lui offrir un meilleur drainage.

La gypsophile se plaît au sein de terrains pauvres, donc un apport d’engrais n’est pas nécessaire pour cette plante. Si les sol est vraiment trop pauvre, il est possible d’ajouter du compost en automne pour qu’il soit bien intégré au sol au printemps, au moment du semis ou de la plantation.